Le chien guide à la retraite : que dit la législation ?

En 2021, l’ANM’ Chiens Guides, toujours avec l’appui de la FFAC, a lancé une campagne à la fois institutionnelle et grand public afin de donner aux chiens guides un statut spécifique. L’objectif était que les chiens guides soient reconnus en tant que tels tout au long de leur vie. Cela leur aurait garanti un droit d’accès à tous les lieux ouverts au public, même une fois à la retraite.

Or, la satisfaction fut partielle car, si en 2014 les chiens guides en éducation ont pu bénéficier des mêmes droits que les chiens guides éduqués via un arrêté, il n’en a pas été de même pour les chiens guides retraités.

Ainsi, les chiens guides à la retraite sont considérés comme des animaux de compagnie. Ils ne bénéficient pas des lois en faveur de l’accessibilité des chiens guides (gratuité des transports, accès à tous les lieux ouverts au public, dispense du port de la muselière).

Néanmoins, l’ANM’ Chiens Guides croit au dialogue entre personnes de bon sens. Ainsi, le gilet de retraite a été créé spécifiquement pour permettre une médiation au quotidien. La qualité de l’éducation reçue par les chiens guides devrait leur permettre de pouvoir continuer d’accéder aux lieux publics.

L’ANM’ Chiens Guides garde en ligne de mire d’obtenir la reconnaissance du chien guide tout au long de sa vie auprès du Secrétariat d’État en charge des Personnes Handicapées.