Reconnue d’intérêt général, l’ANM’ Chiens Guides œuvre depuis 1979 pour le libre-accès des personnes déficientes visuelles accompagnées d’un chien guide.

Retour Sommaire

Qu’est ce que l’ANM’ Chiens Guides ?

Jusque dans les années 80, les chiens guides n’avaient pas le droit d’accéder aux lieux ouverts au public avec leurs maîtres.

Partis de ce constat plus qu’alarmant, 4 maîtres de chiens guides ont décidé de se réunir pour agir, en créant en 1979 l’Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides.

Leur mission ? Défendre le libre accès des personnes aveugles et malvoyantes accompagnées d’un chien guide, trop souvent rejetées dans les commerces et autres établissements publics.

Aujourd’hui présidée par Dominique Latgé, elle-même aveugle depuis sa naissance, l’Association Nationale des Maîtres de Chiens Guides (appelée également ANM’ Chiens Guides, ou ANM’) est toujours animée par des maîtres de chiens guides motivés et actifs. 12 personnes composent son conseil d’administration. Une équipe de salariés œuvre au quotidien pour mener à bien les missions de l’association et permettre son évolution.

Depuis sa création, l’ANM’ agit en tant que membre de la Fédération Française des Associations de Chiens Guides et est partenaire de l’ensemble des Associations la composant.

Les valeurs de l’association sont la solidarité, l’altruisme, le respect des animaux, l’écoute de chacun.

Retour Sommaire

Les missions de l’ANM’ Chiens Guides

  • Défendre les intérêts et les droits des maîtres de chiens guides, principalement concernant le libre-accès ;
  • Faire évoluer et promouvoir la réglementation et législation concernant le libre-accès ;
  • Informer les maîtres de chiens guides sur leurs droits et leurs devoirs ;
  • Sensibiliser les personnes déficientes visuelles n’ayant pas de chien guide, les professionnels et institutionnels sur le chien guide, la libre-circulation et le le handicap ;
  • Témoigner du handicap visuel par le biais du chien guide (dans les écoles, les entreprises…) ;
  • Représenter les maîtres de chiens guides : au sein des institutions nationales, dans le mouvement chien guide, et dans des structures territoriales ou groupes de travail sur l’accessibilité et le handicap.
  • Rompre l’isolement de certains utilisateurs en les conseillant sur les démarches à suivre  ;
  • Animer un réseau d’adhérents et mettre en commun leurs expériences ;
  • Proposer des objets et services utilitaires spécifiques ;
  • Informer et sensibiliser les professionnels et les institutionnels sur le chien guide, la libre-circulation, le handicap ; les personnes déficientes visuelles sur les avantages du chien guide ; le grand public (scolaires, salons, etc).
Retour Sommaire

L’évolution de la législation française

Grâce à la ténacité et au courage des adhérents de l’association, les portes se sont peu à peu ouvertes. D’abord, en 1982, avec les commerces de bouche, une année plus tard les hôpitaux ont suivi, précédés par le métro parisien. Tout s’est alors débloqué en 1987, avec le vote de la loi accordant enfin le droit de circuler partout pour les équipes maître-chien guide. Aujourd’hui, les maîtres de chiens guides ont le droit d’accéder partout, comme tout à chacun. Un refus d’accès à un lieu ouvert au public avec un chien guide est totalement interdit. Il est d’ailleurs sanctionné par le décret n°2005-1714 du 29 décembre 2015. Les établissements refusant cet accès risquent une amende de 3e classe.

Nous agissons pour les personnes atteintes de handicap visuel ayant un chien guide, car nous vivons le même quotidien !

Les « maîtres de chiens guides » désignent les personnes déficientes visuelles partageant leur quotidien avec un chien guide ; les personnes qui éduquent ces chiens sont appelées éducatrices / éducateurs.

Retour Sommaire